Il est trop tard pour être pessimiste

Cette phrase on la doit à Yann Arthus Bertrand (plus ou moins sous cette forme, il l’a prononcée il y a quelques temps déjà, à quelques reprises). C’est avec plaisir que je la découvre aujourd’hui car elle résume totalement, avec des mots bien meilleurs que les miens, mon état de pensée.

Face aux enjeux climatiques, nous n’avons plus le temps de nous morfondre ni de nous apitoyer sur notre sort. Il nous faut remonter les manches et avancer (oui ça ne sert a rien, on avance avec ses pieds mais bon). C’est pour cette même raison qu’il nous faut être constructif, ne rejetons pas les idées des autres, soyons ouvert a toute avancée.

Dans le même ordre d’idée, j’ai apprécié cette intervention de Matthieu Ricard.